Item restricted to University of Alberta users

Log In with CCID to View Item
Usage
  • 21 views
  • 6 downloads

Enjeux du système éducatif au Sénégal : La déperdition scolaire

  • Author(s) / Creator(s)
  • Lors du Forum mondial sur l’éducation qui s’est tenu à Dakar (Sénégal) en 2000, la communauté internationale s’est donnée quinze ans pour atteindre l’objectif d’une éducation pour tous qu’elle considère comme étant un droit humain et un enjeu fondamental pour la paix et le développement. L’une des décisions majeures de ce forum est l’élargissement du concept d’EPT qui prit désormais en compte le développement de la petite enfance (0-6). Or, d’après France-Presse (02 juillet 2016), on compte plus de 500.000 enfants dans les rues de Dakar, Sénégal. Le système éducatif est aujourd’hui confronté à de nombreuses interrogations et des besoins en éducation endogène. Il s’agit de revoir l’avenir des langues nationales, de la langue arabe dans le système éducatif, et de l’intégration des écoles coranique (qui dit coranique, dit langue arabe) dans le système éducatif de base, du moyen secondaire et du supérieur. Les multitudes de fonds nationaux et internationaux n’apportent pas de résolutions et le problème s’agrandit avec une population qui ne cesse d’augmenter et des écarts socio-économiques qui ne cessent de s’élargir. Dans ce chapitre, nous voulons présenter une image compréhensive de cette situation complexe. Nous tracerons l’historique de l’éducation au Sénégal depuis son indépendance et nous situerons politiquement, linguistiquement, et socialement le problème de la déperdition scolaire et la corruption au sein des organisations qui gèrent les fonds alloués à l’éducation. Notre but est de mieux comprendre la situation pour proposer des pistes de travail futures

  • Date created
    2017
  • Subjects / Keywords
  • Type of Item
    Research Material
  • DOI
    https://doi.org/10.7939/R3KH0FB24
  • License
    Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International